:: actualité

  • Proposer un nouveau contrat de vie urbaine

    #DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

    Un défi technologique au coeur des villes

    Alors que Veolia va s’affirmer d’avantage encore comme un champion des services collectifs, la technologie participe d’une meilleure gestion des communes pour accroitre leur attractivité

    Aujourd’hui, la collecte et le tri des déchets ménagers, le ramassage des encombrants et le nettoyage de la voirie, le traitement et la distribution de l’eau sont optimisés à la faveur d’une gestion toujours plus automatisée.

    >> Lire la chronique

  • 🔐 #DataTransfer Point de situation

    Task force | Plénière #2 | 09/04/21 

    Structuration de nos travaux

    Notre groupe de travail s'agrandit et s'organise autour de grandes thématiques. Avec de premières auditions en perspective

    Désormais, notre task force se réunit tous les premiers vendredi de chaque mois. Groupe multi-sectoriel et pluri-disciplinaire, il reste ouvert aux bonnes volontés. Tous les membres de La villa numeris peuvent contribuer aux travaux ou les suivre. 

    >> Suite

  • Au pays de Molière et de Descartes

    Billet d'humeur de David Lacombled dans Le Parisien week-end

    Maîtriser les chiffres, ça compte !

    Mieux vaut savoir jongler avec les mots qu’avec les chiffres. C’est étonnant, mais c’est ainsi. Ne pas connaître les règles de calcul est socialement mieux accepté que de ne pas maîtriser celles de grammaire, de conjugaison et d’orthographe.

    >> Suite

  • Look and feel good

    Momentum

    Notre plateforme fait peau neuve

    Nous vous proposons une nouvelle version Web et mobile de notre site pour favoriser l'engagement et les échanges. Vos commentaires sont les les bienvenus :)

    Comme un présage, le premier article posté sur notre site, le 31 janvier 2014, portait sur le dossier spécial «La vie numérique» que nous avions confectionnée pour La Revue des Deux Mondes. Notre site avait peu évolué. Il s'était drapé de nos nouvelles couleurs à l'automne 2016 sans que l'ergonomie ne change. Cette fois nous avons tout refait, du sol au plafond. Nos outils doivent être à la hauteur de nos exigences et refléter notre vitalité.

    >> Suite

  • #DigiLex Nouvelle saison, nouveau visage

    3 questions à...

    Jean Hingray : «Tout est bouleversé par le numérique»

    Le sénateur des Vosges succède à celui de la Somme, Jérôme Bignon, qui ne se représentait pas, à la tête de notre Observatoire des enjeux législatifs de la transformation digitale de notre société

    Après une pause due à la crise sanitaire et au renouvellement partiel du Sénat, notre observatoire #DigiLex se réunit désormais sous l'égide de l'élu de Remiremont. 

    Créé en 2017, notre observatoire confronte les points de vue du législateur et d’experts sur les principaux enjeux du numérique face aux attentes et aux craintes des citoyens. Le tout sur la base de benchmarks réalisés par notre partenaire Treize Articles.

    >> Suite

  • Signaler, encenser et encourager la liberté d'entreprendre

    #DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

    Pour des citoyens-ARN

    Au pays des idées, de l'invention et de la débrouille, les initiatives individuelles ou privées doivent être encouragées pour aiguillonner l’action publique

    Les contribuables doivent pouvoir contribuer à la collectivité par leurs idées et pas uniquement par leurs impôts.

    >> Lire la chronique

  • 🔐 Sommes-nous encore en démocratie ? Natacha Polony

    Fiche de lecture

    Etat de déconstruction

    Une mise en mots de la défiance installée, un appel à la représentation et à la souveraineté

    « There is no alternative ». Les mots de Margaret Thatcher seront, bien des années plus tard, repris par Emmanuel Macron. L’essayiste Natacha Polony propose une traduction, sans détour, de la sentence.  « Pas besoin de voter puisqu’on vous dit qu’il n’y a pas d’alternative ». Dès le titre de son essai, elle interroge « Sommes-nous encore en démocratie ? ». Pour la directrice de la rédaction de « Marianne », « le problème est qu’au fur et à mesure le nombre d’éléments hors champs de la démocratie augmente de façon exponentielle. En fait, depuis quarante ans, c’est le périmètre de la démocratie qui s’est perdu comme peau de chagrin ». 

    >> Suite

  • #DataTransfer Guide de Survie

    Comprendre et gérer les transferts transfrontaliers de données

    Méthode applicative pour une mise en pratique étape par étape

    Analyse approfondie sur un sujet aussi crucial que complexe : les normes encadrants les transferts, les implications des décisions de justice et enfin l'intégration dans les contrats et leur mise en conformité

    >> Lire

  • 🔐 Histoire des médias, Jacques Attali

    Fiche de lecture

    Retour vers le futur des médias

    L’essayiste nous invite à remonter le temps d’une histoire des médias en évolution permanente

    « L’avenir des médias ne peut être imaginé et maitrisé avec précision qu’en remontant très loin dans son histoire, ou plutôt dans ses histoires », considère Jacques Attali. Dans son dernier essai, « Histoire des médias. Des signaux de fumée aux réseaux sociaux et après », l’économiste invite à remonter dans l’Histoire. Il faut, considère-t-il, « d’abord tirer les leçons de l’immensité des évènements, des techniques, des aventures qui jalonnent l’histoire de l’information et des moyens de communiquer ». Manière d’arriver à un objectif que fixe Jacques Attali : « être libre et agir ».

    >> Suite

  • L’emprise du faux

    Fiche de lecture réservée aux membres de La villa numeris, il est encore temps de nous rejoindre

    Désinformation : le temps du combat

    De la prise du Capitole à la crise sanitaire, un regard de l’intérieur sur de fausses informations devenues banales. Ne se contentant pas de brosser un portrait de faux qui ne cesse de se propager, Fabrice Fries invite à la riposte

    « L’hommes est de glace aux vérités ; il est de feu pour les mensonges », le vers de Jean de La Fontaine dans « La statuaire et la Statue de Jupiter » manifeste notre vif intérêt pour le faux. Dans son essai « L’emprise du faux - Désinformation : le temps du combat », Fabrice Fries souligne, au sujet des mots du fabuliste, cette « attraction pour le faux » rappelant que « la vérité est souvent grise et décevante, le faux, lui, souvent divertissant ».

    >> Suite