:: actualité

  • Un monde sous tension

    🔐 Fiche de lecture réservée aux membres de La villa numeris, il est encore temps de nous rejoindre

    Rupture

    Rythmé et vif, cet essai montre comment le monde change de paradigme et entre dans un nouveau cycle

    «La meilleure façon de réaliser ses rêves est de se réveiller». Les mots de Paul Valéry résonnent à la lecture de l’essai «Bienvenue en économie de guerre!» tant celui-ci nous incite à nous réveiller pour appréhender les mutations qui se dessinent au rythme du chaos. David Baverez, investisseur et essayiste installé à Hong Kong en est convaincu : «nous entrons dans une nouvelle ère où émerge la ‘Planète du Chaos’».

    >> Suite

  • Etats généraux de l’information

    24/04/24 | Ads & Médias Day | La villa numeris x The Good Advertising Project

    Une information de qualité, ça se paye

    Etat des lieux du paysage médiatique français qui se voit bousculé tant dans sa production, dans ses usages que dans son financement par la technologie

    A la faveur des Etats généraux de l’information, La villa numeris, en partenariat avec The Good Advertising Project, organisait la 1ère édition des «Ads & Medias day» le 24 avril 2024 dans les locaux du Groupe Onepoint à Paris.

    >> Suite

  • Hyperconnexion

    #DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans l’Opinion

    Encadrer les écrans, éduquer les parents

    Un comité d’experts rend des conclusions alarmantes sur la place des écrans dans le quotidien des enfants et des adolescents en proposant des solutions radicales

    «(...) Aussi fortes soient-elles, les recommandations ne pourront être mises en œuvre que si les parents revoient leurs propres pratiques d’une vie à la lumière permanente de leurs écrans puisque sept en moyenne équipent leurs foyers, que cela soient leurs téléphones, ordinateurs, montres connectés et téléviseurs.»

    >> Lire la chronique

  • IA+ | Tribune libre

    l’Opinion | 30/04/24 | Par Fabien Versavau

    Nourrir une culture de l’IA, une priorité nationale!

    L’IA n’est ni la menace existentielle qui détruira l’humanité ni la panacée technologique qui la sauvera, elle ne constitue qu’un simple outil – bien qu’il puisse être considéré comme le plus puissant jamais généré – par et pour l’humain

    Avec l’IA, nous sommes face à une rupture radicale, une innovation totale et un changement universel duquel peu de sphères de nos vies seront exclues. Pourtant, nous l’oublions parfois : ce n’est pas un phénomène spontané et autonome. L’IA ne tombe pas du ciel, elle naît, vit et se développe sous une supervision humaine. Il nous appartient donc de créer les conditions favorables à sa massification.

    🔐 Suite de l’article réservée aux abonnés de L’Opinion et aux membres de La villa numeris, il est encore temps de nous rejoindre

    >> Suite

  • Assemblée générale du 23 avril 2024

    🔐 Réservé aux membres de La villa numeris, il est encore temps de nous rejoindre

    Libérer l’avenir

    Les membres de La villa numeris se sont réunis en Assemblée générale annuelle en salle et en visioconférence mardi 24 avril 2024

    «Au rendez-vous des talents et des idées, cette assemblée générale réunissait les membres de La villa numeris pour un bilan de l’année écoulée et tracer la feuille de route de celle en cours. Après une présentation de notre plaidoyer «Pour une IA à impact positif», plusieurs annonces ont été faites dont la nouvelle signature de notre think tank et un partenariat renforcé avec l’ESSEC Metalab autour de l’IA en Europe.

    >> Suite

  • IA+ | Présentation

    Voir loin et agir maintenant

    Après avoir été dévoilé lors de la REF Numérique du MEDEF, le plaidoyer «Pour une IA à impact positif» était présenté aux membres de La villa numeris en ouverture de son assemblée générale

    «L'objectif de départ est de contrer la vision alarmiste sur l'IA sans tomber dans l'angélisme», rappelle Marie-Aude Aufaure, experte en big data et en IA, qui a coordonné les travaux «Pour une IA à impact positif» dirigés par Fabien Versavau dont le plaidoyer a été publié fin mars.

    >> Suite

  • Notre nouvelle signature

    Unlock the future, make it human

    Libérez l’avenir, rendez-le plus humain

    La villa numeris accompagne les décideurs ouverts d’esprit qui veulent rayonner, explorer de nouvelles voies et accélérer leur développement en leur proposant un tiers lieu de réflexion, hybride, reposant sur des points de vue singuliers ainsi que des formats originaux une approche du numérique connectant humain et technologie.

    >> Suite

  • Partenariat renforcé

    Communiqué

    Autour de l’IA en Europe

    Compte tenu d’une relation ancienne et de valeurs communes, constatant leur convergence de vue pour une approche pragmatique des technologies et respectueuse des personnes, l’ESSEC Metalab et La villa numeris renforcent leur partenariat

    Les deux partenaires affichent leur volonté de porter activement dans l’espace public, au niveau européen, une réflexion robuste, documentée et pragmatique, et des propositions concrètes pour accompagner les évolutions du numérique dans leurs impacts.

    >> Suite

  • Langue française

    #DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans l’Opinion

    Relire pour relier

    Alors que la technologie lit et ingurgite le patrimoine de l'humanité, les individus regardent les machines

    «(...) Si les personnes ne parlent pas la même langue, les tensions s'enveniment. Il est temps de placer le numérique et l'ensemble de ses applications au centre et au service d’un enjeu fondamental qui est celui de la perpétuation et de l’évolution de notre langue, ciment indispensable du socle de notre Nation.»

    >> Lire la chronique

  • Sur les traces d'une pionnière oubliée de l’IA

    🔐 Fiche de lecture réservée aux membres de La villa numeris, il est encore temps de nous rejoindre

    Femme d’exception

    Une enquête virevoltante et vivante à la rencontre d’une figure clé de l’informatique, Alice Recoque. Marion Carré signe là un ouvrage important pour apprendre et se projeter dans une société de plus en plus irriguée par le numérique

    «Il y a plus de 70 ans, Alice Recoque contribuait à bâtir les fondations du monde connecté que nous connaissons aujourd'hui. Je suis frappée par le contraste entre l'éclat de son parcours et le niveau d'anonymat auquel la postérité l'a condamnée», relate Marion Carré

    >> Suite