xR | Notre plaidoyer

xR | Notre plaidoyer

Créer des champions européens des technologies immersives

Malgré des avancées significatives, l’utilité réelle des technologies immersives reste malheureusement sous-estimée et limitée à des secteurs spécifiques. La France a une position à affirmer pour contribuer au débat européen

Les technologies immersives sont au cœur des discussions politiques, juridiques et sociétales. Les progrès spectaculaires réalisés par les grands centres de recherche mondiaux créent de nouveaux horizons insoupçonnés. Pourtant les usages concrets et la pertinence de ces technologies restent incompris et semblent, à tort, limités à certains secteurs (loisirs, jeux vidéo, formation…) alors même qu’elles se déploient déjà dans des domaines aussi stratégiques que la santé, l’industrie et l’éducation.

>> Télécharger

Les autorités publiques et les entreprises perçoivent un enjeu de souveraineté européenne crucial dans les années à venir : au niveau européen et national, les acteurs privés devront être soutenus dans le développement et l'utilisation de ces technologies. La Commission européenne, le Parlement européen et le gouvernement français commencent à travailler sur le sujet : groupes de travail, consultations publiques, stratégies, et rapports sont en cours d'élaboration.

La villa numeris a interrogé les acteurs se servant des technologies immersives afin d’améliorer et transformer leurs activités. Des nombreuses entreprises innovantes et professionnelles, telles que Dassault Systèmes, Orange, Thales, le Conseil National de la XR, l’Agence française pour le jeu vidéo, Alstom, la SNCF, EDF ont accepté de partager leurs visions exigeantes sur les usages liés à ces nouvelles technologies et sur leurs attentes.

Avant de créer un marché unique permettant aux technologies immersives et à leurs applications de se développer de façon vertueuse, il semble nécessaire tout d’abord de comprendre ces innovations, de donner des exemples concrets des usages sectoriels qui peuvent en être faits et enfin d’élaborer une liste de recommandations à destination des pouvoirs publics français et européens.

:: En résumé

Les technologies immersives sont en pleine expansion. Elles offrent un potentiel considérable pour l'économie. Cependant, l'Europe reste en retard par rapport à l’Amérique du Nord et à l’Asie. Pour le rattraper, les acteurs européens doivent s'appuyer sur une stratégie claire et concertée.

1 | Démocratiser les technologies immersives
  • Favoriser la recherche et le développement de technologies immersives plus abordables et plus simples d'utilisation
  • Promouvoir l'utilisation des technologies immersives dans l'éducation et la formation
  • Développer une dimension éthique des technologies immersives conforme aux valeurs européennes
2 | Travailler avec les solutions existantes et extra-européennes tout en préparant le futur
  • Favoriser les collaborations entre entreprises françaises, européennes et extra-européennes
  • Identifier et maîtriser des briques de souveraineté
  • Protéger les données des citoyens et mettre en place des tiers de confiance.
3 | Créer des champions européens : soutenir l’innovation et garder les talents
  • Développer une forme de protectionnisme européen
  • Financer les PME et startups de l'innovation et structurer la filière via la création d’un Comité de pilotage des technologies immersives
  • Promouvoir la formation et l'emploi dans le secteur des technologies immersives

Il est également important de mettre l'accent sur la collaboration entre les acteurs, tant au niveau national qu'européen. La fragmentation de l'écosystème actuel est un obstacle au développement des technologies immersives. Il est nécessaire de créer des synergies entre les différents acteurs, de favoriser les échanges et la coopération, et de définir des normes communes, notamment en mettant en œuvre une vraie politique industrielle de structuration de la filière.

La France et les pays européens ont les atouts nécessaires pour développer des leaders mondiaux des technologies immersives. Cependant, ces pays doivent agir rapidement et de manière concertée pour rattraper leur retard et saisir les opportunités offertes par ce secteur en pleine expansion.

>> Télécharger