:: pour une intelligence augmentée

  • 🔐 Un pouvoir implacable et doux : La Tech ou l'efficacité pour seule valeur, Philippe Delmas

    Fiche de lecture

    L'individu face à la logique des vainqueurs

    Ce livre veut répondre à une question simple : la révolution industrielle nous a apporté la richesse et la démocratie. Que nous apporte la révolution numérique ?

    «La concentration des pouvoirs et la servitude individuelles croitront chez les nations démocratiques non seulement en proportion de l’égalité, mais en raison de l’ignorance». Les mots d’Alexis de Tocqueville résonnent à l’ère où la Tech s’affirme en principale instigatrice de notre quotidien.

    >> Suite

  • ePrivacy : le saut dans l'inconnu ?

    #DigiLex Compte rendu de la rencontre du 4 avril 2019

    ePrivacy, complexe et vitale

    Le conseil européen poursuit ses discussions au sujet du règlement ePrivacy, lex specialis du Règlement général de protection des données (RGPD), notamment sur le consentement de l’utilisateur. 

    Le règlement ePrivacy, complétant le RGPD en adaptant les principes de protection des données personnelles au domaine des communications électroniques, proposé en janvier 2017, est toujours en discussion. Le règlement d’applicabilité directe connaît un retard conséquent quant à son entrée en vigueur. La ePrivacy est, en effet, «un sujet complexe et sensible» explique David Lacombled, président de La villa numeris.

    >> Suite

  • 🔐 L’Intelligence Artificielle n’existe pas, Luc Julia

    Fiche de lecture

    Intelligence artificielle augmentée

    Co-créateur de l’assistant vocal d’Apple, Siri, Luc Julia livre «un récit sur la manière dont toutes les nouvelles technologies sont liées et fonctionnent et sur la façon dont elles vont nous accompagner dans un futur proche»

    «Ma grande crainte est que les gens croient tout ce qu’on leur raconte sur l’IA, tout simplement parce qu’ils n’ont pas assez d’informations sur le sujet» attaque tout de go Luc Julia.

    >> Suite

  • Assises de l'IA pour l'École

    Interview

    «L'IA est aussi un combat économique et international»

    Les Assises de l'IA pour l'École se déroulaient, pour la première fois, jeudi 13 décembre à l'Institut de France, avec la participation de La villa numeris. Guillaume Leboucher, fondateur de l'association «L'IA pour l'école», répond à nos questions.

    La villa numeris : Comment et pourquoi sont nées les Assises de l'IA pour l'École ?

    Guillaume Leboucher : L’intelligence artificielle (IA) qui apparaît comme étant le cœur des nouvelles technologies ouvre un champ des possibles inégalé, avec ses avancées et ses opportunités, ses peurs et ses fantasmes. Elle va s’appliquer à la société dans son ensemble et la transformer en profondeur. Jamais nous n’avons été confrontés à une innovation aussi impactant pour le futur de nos organisations économiques et sociales.

    >> Suite

  • The Robot Of The Year

    Interview

    «Bâtir un monde meilleur et plus durable»

    The Robot Of The Year se déroulait, pour la première fois, le 26 novembre 2018  à Station F

    La villa numeris : comment et pourquoi est né The Robot of The Year ?

    Gilles Folin co-fondateur de The Robot Of The Year et partner au sein de What’s Next Partners : The Robot Of The Year est né il y a un peu plus d’un an, d’un constat. L’intelligence artificielle et les robots sont l’objet de nombreuses peurs et de quelques rêves, des fantasmes régulièrement alimentés par des prédicateurs sur-médiatisés, qui dessinent un avenir utopique parfois, dystopique le plus souvent, où l’homme se fait dépasser par sa création, cette machine qui devait l’aider à s’affranchir des corvées mais qui finit par l’asservir quand elle n’essaye pas de l’anéantir. Des scénarii qui font écho à de nombreuses œuvres de science-fiction, où HAL 9000, Skynet et autres robots universels de Rossum s’apprêteraient à surgir au passage du point de singularité.

    >> Suite

  • Un droit pour les robots ?

    #DigiLex Compte rendu du rendez-vous du 4 juillet 2018

    Quel droit pour l'Intelligence Artificielle ?

    La villa numeris, en partenariat avec La Croix, consacrait la dernière édition de la saison du rendez-vous #DigiLex, l’observatoire des enjeux législatifs de la transformation digitale de notre société, à la reconnaissance de la personnalité morale de l’intelligence artificielle.

    Entre mythes et fantasmes, les robots font couler beaucoup d’encre et ne cessent d’interroger. Alors que « les hommes ont un droit, que les entreprises ont un droit en tant que personnalité morale, que les animaux ont un droit de plus en plus affirmé », rappelle David Lacombled, président de La villa numeris, qu’en est-il à présent pour les robots ? Il convient tout d’abord de délimiter ce que l’on entend par robot. « C’est un objet qui se meut dans notre univers en 3D. Il embarque différents systèmes d’intelligence artificielle » explique Laurence Devillers, professeure à l’université Paris-Sorbonne et chercheuse au CNRS, auteure de l'essai Des robots et des hommes (Plon).

    >> Suite

  • 🔐 Des Robots et des Hommes, Mythes, Fantasmes et Réalité

    Fiche de lecture

    Des Robots et des Hommes, Mythes, Fantasmes et Réalité

    Chercheuse et professeure d'université, Laurence Devillers offre un large panorama sur l’intelligence artificielle des robots, en démêlant le vrai du faux concernant notamment tous les fantasmes sur cette question. Elle propose dans cet ouvrage une réflexion tant technique que philosophique pour aborder sereinement toutes les questions qu’engendrent dès aujourd’hui l’irruption de ces nouveaux acteurs dans la société de demain.

    L’ouvrage s’ouvre sur une fiction qui se déroule dans un futur proche dans lequel des robots affectifs conversationnels accompagnent les résidents d’un immeuble. Cette fiction a pour but de montrer comment ces machines intelligentes vont être présentes dans notre quotidien et soulève des interrogations concernant leurs capacités, leurs fonctionnements et leurs limites.

    >> Suite

  • Mark Zuckerberg devant le congrès américain

    Replay #LesDécrypteurs @Figaro_Live

    Facebook, et maintenant ?

    David Lacombled débattait au nom de La villa numeris avec Nicolas Arpagianexpert en cybersécurité, et Thomas Fauréfondateur de Whaller.

    >> Voir l'émission sur le site du Figaro

  • Face à la captation de données

    Replay @Europe1

    «Les internautes doivent aussi se protéger»

    David Lacombled répondait aux questions de Julien Pearce sur Europe 1 à la suite de l'affaire Cambridge Analytica / Facebook #E1Bonjour

    Alors que "l'ampleur de l'émotion est à la taille de l'entreprise" et de son succès, le président de La villa numeris souligne que "la plupart des données sont postées intentionnellement" et "qu'il revient à chacun de mieux se protéger et de paramétrer ses comptes sur les réseaux sociaux". Il rappelle également que l'Europe se dote d'un dispositif réglementaire (RGPD) qui entrera en vigueur au mois de mai et qui impose aux sites "d'anticiper toutes les erreurs qui pourraient arriver sous peine de sanctions très fortes"

    >> Ecouter ou voir l'interview

    >> Lire l'article

  • RGPD, dernière revue avant l'entrée en vigueur

    #DigiLex

    Données personnelles et service public : le risque d'un rendez-vous manqué

    Le règlement général sur la protection des données (RGPD) ou General Data Protection Regulation (GDPR) entrera en vigueur le 25 mai 2018.

    Le RGPD vise à renforcer la protection des données personnelles dans l’Union européenne en responsabilisant tous les acteurs économiques. Ceux-ci doivent se mettre en conformité sous peine de se voir infliger de lourdes amendes.

    >> Suite