Club I.A. by La villa numeris

Nouveau

Pour une intelligence augmentée

La villa numeris crée un premier club sur une thématique verticale pour faciliter des réflexions sociétales et business autour de l'exploitation des données et de leurs applications

Tout est data. Alors que l'exploitation des données crée de la valeur pour les entreprises tout en simplifiant la vie des consommateurs, leur usage et leurs applications sont plus décriées que jamais. L'intelligence artificielle convoque les fantasmes au risque du rejet. Comme Luc Julia, nous lui préférons l'intelligence augmentée.

Parce que données constituent un carburant essentiel de l'économie, il nous appartient de montrer les services qui en sont produits, de montrer les faits, de partager les bonnes pratiques, d'imaginer un modèle alternatif et d'affirmer la primauté de l'humain.

Pour cela, La villa numeris réunit des dirigeants d’entreprises développant des compétences et des solutions en matière d'IA et d’apprentissage automatique quelque soit le secteur d’activité pour mener cette réflexion et confronter leurs points de vue.

//. Proposition de valeur du Club :

  • Organisation de rencontres avec des personnalités élues ou expertes ;
  • Mutualisation d’une veille média, législative et réglementaire via WhatsApp ;
  • Partage de ressources via Teams dont des fiches de lecture spécialisées ;
  • Elaboration d’un position paper autour d’une thématique donnée définie en commun devant porter une proposition innovante.

//. Modalités de participation :

  • Sur cooptation du Conseil d’administration de La villa numeris et par les membres du Club ;
  • Adhésion annuelle entreprise ou start-up à La villa numeris aux conditions habituelles ;
  • 15 membres maximum.

//. Notre socle de réflexion :

La villa numeris développe et porte les propositions suivantes :

  • Proposition d’un modèle alternatif, libre et ouvert, assurant la bonne gestion des données et la protection des individus ;
  • Rédaction d’un Habeas Corpus digital garantissant aux citoyens leurs droits fondamentaux dont celui à l’oubli ;
  • Création d’une charte de mise en commun des données par les grands opérateurs (ministères, telecom, banques, etc…) pour permettre des modélisations à grandes échelles notamment dans la prévention sanitaire et l’anticipation de l’aménagement territorial ;
  • Elaboration d’une standardisation européenne des technologies de reconnaissance faciale dans un marché dominé par l’Asie et les Etats-Unis pour garantir les droits fondamentaux des citoyens conformément au cadre juridique de l’Europe ;
  • Réflexion sur la mise en place d’un état civil numérique constituant une garantie identitaire dont pourrait disposer tout citoyen qui en ferait la demande ;
  • Mise en place d’un plan d'investissement dans les compétences numériques des Français. Reconnaissance et valorisation de médiateurs numériques, accompagnateurs et facilitateurs de cette transition vers le numérique.

>> Pour aller plus loin

Be the first to comment

Please check your e-mail for a link to activate your account.

Twitter