Création de l'Observatoire «Technologies & Souveraineté numérique»

Création de l'Observatoire «Technologies & Souveraineté numérique»

Warm-up

Animer un écosystème de réflexion, de partage et d’action

Première réunion du comité stratégique de l’Observatoire « Technologies & Souveraineté numérique » sous le haut patronage de Cédric O, en attendant le lancement officiel à la mi-mai. 

Imaginé par Télécom Paris et Netexplo, en partenariat avec La villa numeris et Le Groupe Les Echos-Le Parisien, cet observatoire a pour ambition de décrypter et suivre l’évolution des applications des technologies de la souveraineté numérique, de réunir les experts et décideurs publics et privés autour des grands enjeux de souveraineté numérique et technologique afin de créer une dynamique d’ouverture, d’échange et de réflexion reposant sur des apports scientifiques et techniques.

L'Observatoire contribuera également à des formations destinées aux dirigeants publics et privés, cadres et professionnels des collectivités locales ou des entreprises afin de permettre à chacun d’entre eux de disposer des informations scientifiques et techniques nécessaires.

Informer et former

Une première réunion des partenaires fondateurs, auxquels s'ajoutent plusieurs grandes entreprises, s'est déroulé jeudi 25 mars 2021 sous le haut-patronage de Cédric O, secrétaire d’État chargé du numérique et des communications électroniques, pour poser les bases d'un plan d'action ambitieux.

Le lancement officiel se fera au printemps. Intelligences artificielle, cybersécurité, intelligence des objets, Cloud, 5G, quantique seront les six thématiques technologiques observées. L’enjeu environnemental et durable ainsi que celui de l’inclusion et de l’acceptation sociale sont incontournables pour porter les efforts de notre souveraineté politique, économique et technologique au service d’un récit sociétal de progrès tout en veillant à  associer les territoires à des sujets investis au niveau national et européen.

L’ observatoire mondial « Technologies & Souveraineté numérique » suivra et décryptera les technologies de la souveraineté numérique (état des lieux, perspectives et cas pratiques). Il animera également un évènement annuel d’une « Journée les nouveaux horizons technologiques de la souveraineté numérique », et proposera des formations sur l’ « Introduction aux Deep techs » et des « Masterclass 5G ».

Deux «Executive Short Certificate» Telecom Paris de 20 heures de cours à distance chacun sont créés. L’ « Introduction aux Deep techs » permettra de développer la vision des cadres dirigeants et hauts potentiels sur les technologies de souveraineté numérique (Intelligence Artificielle, IoT, Cloud, Cybersécurité, Quantique). La « Masterclass 5G » permettra de saisir les opportunités de la 5G pour le business des entreprises et de se former pour développer l’attractivité des territoires, soutenir l’activité industrielle, favoriser l'inclusion et le numérique pour tous.

Outre les membres fondateurs, L’Observatoire « Technonologies & Souveraineté numérique » réunira de grandes entreprises et des associations représentatives d’élus.

David Lacombled a souligné, pour La villa numeris, « la nécessité de s'adresser à tous les acteurs, privés comme publics, aux entreprises quelque soient leurs tailles, aux dirigeants comme aux salariés, aux élus comme aux cadres territoriaux en veillant à la diversité » en « renforçant les liens avec les associations représentatives avec lesquels le think tank est déjà en contact».

Trois rendez-vous à noter d'ores et déjà :

  • Lundi 17 mai : lancement officiel
  • Jeudi 3 juin 2021 : journée « Les nouveaux horizons technologiques de la souveraineté numérique » à Bercy
  • Vendredi 15 octobre 2021 : Lancement de la formation « Introduction aux Deep Tech »

//. Constat :

  • Le marché du cloud public pourrait dépasser selon Gartner (2020). 300 milliards de dollars en 2021 (+18%)
  • Le marché de l’ intelligence artificielle devrait peser 37 milliards de dollars selon Forrester (2020). 
  • Le marché de l’informatique quantique pèsera 1.000 milliards de dollars en 2035 selon McKinsey (2020).
  • L’investissement dans les technologies de souveraineté est un levier stratégique de performance pour les entreprises
  • Investir dans ces technologies de pointe et ceux qui les développent est un enjeu de recherche. Les géants du numérique ont investi plus de 70 milliards d’euros en recherche et développement en 2019. Le budget du ministère français de l’enseignement supérieur et de la recherche était lui de 25 milliards
  • Un enjeu de déploiement en soutenant les start-ups et les projets innovants : 7 licornes en France en 2020 / 233 aux États-Unis / 227 en Chine
  • En enjeu de compétences pour attirer, former et retenir les talents et les experts. 250.000 européens travaillaient dans la Silicon Valley en 2017, selon la Commission Européenne

//. Des questions économiques et stratégiques :

  • Quelles sont les technologies critiques de la souveraineté numérique, aujourd’hui et demain ? 
  • Comment favoriser l’attractivité des talents et investisseurs sur ces technologies critiques en France et en Europe ? 
  • Quelles applications de ces technologies critiques dans l’entreprise et comment renforcer la collaboration centres de recherche, start- ups et grandes entreprises ? 
  • Comment passer à l’échelle des investissements nécessaires pour assurer notre souveraineté numérique ? 
  • Quelle place pour l’ambition européenne dans le domaine de l’intelligence artificielle ?
  • Comment saisir les opportunités de l’évolution de l’Internet des Objets à l’Intelligence des Objets ? 
  • Comment accélérer la mise sur orbite d’un cloud européen pour plus de souveraineté ? 
  • 5G & 6G : Comment favoriser l’émergence des nouveaux usages numériques ? Quels sont les éléments stratégiques de notre souveraineté en matière de cybersécurité ? 
  • Quelles sont les conditions pour que la France et l’Europe puissent devenir les leaders de la course mondiale vers la suprématie quantique ?

//. Partenaires :