(Réservé aux membres) Fiche de lecture

Les Métiers du Futur, Isabelle Rouhan en collaboration avec Clara-Doïna Schmelck (First éditions)

Mon métier demain, mes compétences avant tout

«L’OCDE estime qu’une compétence technique avait une durée de vie de vingt ans dans les années 1970. Ce seuil sera abaissé à un peine un an en 2025». Les repères se bousculent et les interrogations sont nombreuses quant à l’avenir professionnel et en particulier le métier que l’on exerce

«Une habileté qui s’acquiert par expérience», explique Isabelle Rouhan dans son livre qui vient de paraitre. Loin de l’appréhension habituelle, «l’objectif de ce livre est de prendre le contre-pied de cette défiance pour montrer comment l’intelligence artificielle (IA) peut avoir un impact favorable sur l’emploi et sur la qualité de vie au travail».

Read more

#Chronique L'Opinion

#DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

Notre-Dame, Paris en un jour

Après l'incendie de la Cathédrale de Paris, «On ne va pas attendre 107 ans»

«(...) Le temps s’accélère. On aimerait que Paris retrouve son lustre dès ce soir. La mémoire est une force qu’il convient de célébrer / encenser / transmettre. C’est ici que les outils du numérique permettront de l’exaucer. C’est une opportunité de l’époque qu’il faut saisir.»

>> Lire la chronique

 


#DigiLex ePrivacy : le saut dans l'inconnu ?

Compte rendu de la rencontre du 4 avril 2019

ePrivacy, complexe et vitale

Le conseil européen poursuit ses discussions au sujet du règlement ePrivacy, lex specialis du Règlement général de protection des données (RGPD), notamment sur le consentement de l’utilisateur. 

Le règlement ePrivacy, complétant le RGPD en adaptant les principes de protection des données personnelles au domaine des communications électroniques, proposé en janvier 2017, est toujours en discussion. Le règlement d’applicabilité directe connaît un retard conséquent quant à son entrée en vigueur. La ePrivacy est, en effet, «un sujet complexe et sensible» explique David Lacombled, président de La villa numeris.

Read more

#Chronique L'Opinion

#DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

Chaque livre est une fête

Là où tous les autres arts populaires ont dû se plier, pour la musique, ou su s’adapter, pour le cinéma, à l’avènement du numérique, le livre papier traditionnel et séculaire semble faire de la résistance.

«(...) Comme il y existe les droits imprescriptibles du lecteur, ainsi que les avait imaginés Daniel Pennac, il nous revient d’inventer les devoirs imprescriptibles du livre.»

>> Lire la chronique

 


#Chronique L'Opinion

#DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

Régulez moi ou je fais un malheur

Quand les gros maigrissent les maigres meurent

«(...) Dans la ligne de mire de Mark Zuckerberg (Facebook): les contenus violents et haineux, le bon déroulement des campagnes électorales, la protection de la vie privée et la portabilité des données.»

>> Lire la chronique

 


Forum Normandie connectée

Avec le soutien et la participation de La villa numeris

Les nouveaux défis des mobilités

Deux jours de conférences et débats, de tables rondes et d'ateliers design les 29 et 30 mars à Trouville-sur-Mer (14) 

>> Voir la présentation sur SlideShare

David Lacombled interviendra vendredi 29 mars lors de la table ronde «La gare de Trouville-Deauville, incubateur conencté de la Normandie ?» et partagera notamment son expérience à Saint-Omer (62) dont il préside La Station, un espace dédié à l'innovation.

Read more

in Romania

Paris, 9 avril 2018

Oubliez vos clichés !

Pour tout savoir sur le secteur numérique roumain, et découvrir toutes ses opportunités

Avec plus de 6 % de croissance en 2018, et un secteur IT déjà très actif et très talentueux, la Roumanie pourrait voir le digital représenter 20 % de son économie d’ici 2025 (étude McKinsey, 2018)

A l’occasion de la Saison France-Roumanie, La villa numeris lance «La villa numeris In Romania» et organise le 9 avril une matinée à l’Ambassade de Roumanie en France (123 rue Saint-Dominique, 75007 Paris). 

Une occasion de découvrir tout le dynamisme et la créativité du secteur numérique roumain, et dessiner de nouvelles opportunités pour son activité.

Read more

#DigitalTrends New culture of work

Quels métiers demain ?

Décrypter pour mieux les comprendre les tendances des nouveaux métiers avec ceux qui les exercent déjà pour mieux anticiper. Telle est l'ambition de La villa numeris dans le cadre de sa saison de travail «Diriger à l’ère du digital» #NewCultureOfWork. Rendez-vous mercredi 24 avril 2019 à partir de 8h30 (échange de 8h45 à 9h45 précises) //. Inscriptions closes

Selon une récente étude d’Opinion Way «Les Français et les mutations du travail» réalisée dans le cadre du Printemps de l’Economie, 57% des Français estiment que les principaux changements dans le travail d’ici 20 ans seront le fait de changements technologiques (numérique, biotechnologies, etc.). parmi les actifs, 70% pense que leur métier existera toujours avec certaines tâches automatisées face à 29% qui craignent que la majorité des tâches ne soient automatisées.

A la faveur de la parution du livre d’Isabelle Rouhan, « Les Métiers du Futur » (Editions First), nous plongerons dans les métiers du 3ème type que l’automatisation, la technologie ou encore l’intelligence artificielle vont façonner, inventer ou réinventer.

Read more

#Chronique L'Opinion

#DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

Serveurs et serviteurs d’Etat

Les Français utilisent et apprécient les services publics dématérialisés. Et de fait, leur exigence augmente.

«(...) Plus le monde digital apparaîtra comme complexe, plus il nécessitera pédagogie et simplicité.»

>> Lire la chronique

 


#DigitalTrends Compte-rendu

Diriger, c'est «prendre des risques»

Tout est sujet à transformation au sein des entreprises. Y compris son dirigeant. Laurent Vimont, président de Century 21 France, était le grand témoin de #DigitalTrends mercredi 20 mars 2019 en ouverture de la nouvelle saison de travail de La villa numeris #NewCultureOfWork

«On a toujours fait comme ça», «c’était mieux avant». Des phrases, bien trop souvent transformées en refrain, répétées l’air de rien. Laurent Vimont les réfute. En effet, le digital, «une vague qui surgit au loin» selon les mots du dirigeant de Century 21 France, nécessite une adaptation «quasi permanente» souligne celui qui est à la tête d’un réseau de 7.000 collaborateurs.

Face à un «digital qui s’immisce partout» comme le rappelle David Lacombled, président de La villa numeris, l’intuition joue un rôle majeur. «J’ai choisi de faire confiance à mon intuition» explique Laurent Vimont. Il convient, ainsi, d’écouter celle-ci ainsi que son instinct. Pour ce dernier, «il faut arrêter de lancer des projets uniquement quand ils sont parfaitement en place».

Read more

connect