Entreprendre et travailler demain dans le Pays de Saint-Omer

S’inscrire dans un territoire

Le futur des entreprises se construit maintenant

A 200 jours de l'ouverture de La Station de Saint-Omer, rencontre avec les acteurs de la transformation : industrie du futur, industrie 4.0, objets connectés… La villa numeris animait une table ronde à Longuenesse (62) le 29 avril 2019

Répondre aux enjeux économiques auxquels doit faire face le territoire du Pays de Saint-Omer est crucial. «Le tissu économique est en-dessous des moyennes régionales et nationales» explique François Decoster, maire de Saint-Omer et président de la Communauté d'agglomération du Pays de Saint-Omer (CAPSO).

Pour Oliver Lluansi, délégué aux Territoires d’industrie auprès du Ministre de l’économie et des finances et de la Ministre de la cohésion des territoires, «l’industrie est un outil de cohésion.». Il faut, pour lui, «ajouter des services comme ceux de la proximité» à l’industrie. Face aux enjeux des territoires, des initiatives sont portées comme le relève François Decoster : «Les dynamiques locales et collectives permettent de créer des interactivités entre tous les acteurs».

Travailler ensemble !

Afin de favoriser cette dynamique, les liens tissés sont importants entre «les acteurs de la formation et de la recherche, les acteurs publics et le monde économique, ainsi que les entreprises» relève le maire de Saint-Omer. Il en va de même pour le monde enseignant explique Julien Ignaszewski de TechShop Lille évoquant un projet mené entre TechShop et l’école d’ingénieurs d’agroalimentaire (ISA) : «les élèves, par l’apprentissage, développent des compétences comme l’agilité, la créativité, la collaboration, pour apporter une valeur ajoutée dans les entreprises de demain.» Pour Olivier Varlet, directeur général de Matikem, «il faut entretenir le vivier entre industriels et startups». Pour lui, «l’entreprise se développe par la croissance externe».

Ces liens sont clés pour l’entreprise de demain qui «est agile » note Stéphan Verin, CEO d’UP-Tex, pôle de compétitivité pour matériaux textiles innovants : «il y a nécessité de rassembler les compétences, qui ne se connaissaient pas avant». Pour lui, «avant, chacun travaillait dans son coin, et maintenant on s’intègre dans une même entreprise et on travaille ensemble. Le réel challenge pour un directeur général d’une PME, c’est de faire communiquer entre eux ces univers». Aussi, pour Julien Ignaszewski, «Il faut travailler autour du décloisonnement et de la collaboration dans les entreprises pour entrer dans des process d’innovation. Des lieux de process existent : comme des fablabs, des TechShops». Ces liens représentent un vrai levier pour Julien Ignaszewski : «Les process de collaboration vont aider pour les process d’innovation.

Penser le travail de demain

Les entreprises évoluent en étant, de plus en plus marqués par le digital comme en témoigne #DigitalWords, le premier baromètre de l'impact des mots du digital dans la presse française réalisé par edd pour La villa numeris. «Startup», «intelligence artificielle», «robot» sont les premiers mots qui arrivent en tête du baromètre du 1er trimestre 2019.  

Afin de répondre aux nouveaux enjeux de l’entreprise, il convient de développer d’autres prismes de l’entreprise. Aussi, Christophe Cathelain, PDG du Groupe Canopée, relève que si l’on parle souvent de la stratégie à adopter, des outils à mettre en place, «on parle peu souvent de management, de recrutement et de think tank».  Il s’agit de redonner la part belle au sens et à l’humain. Pour Christophe Cathelain, «le savoir-être et le savoir-faire sont importants.» Il faut, selon lui, «booster les gens sur leurs points forts et permettre le droit à l’erreur et l’échec.»

 

:: Pour aller plus loin :

>> La Station de Sait-Omer

>> La Communauté d'agglomération du Pays de Saint-Omer

>> Le programme «Territoires d'Industrie»

>> Le pôle Matikem

>> Le pôle UP-Tex

>> Le TechShop

Be the first to comment

Please check your e-mail for a link to activate your account.

connect