Mission sur le coworking

Interview

Patrick Lévy-Waitz : «Le coworking est une tendance de fond»

La villa numeris : Pourquoi une mission sur le coworking qui est avant tout perçue comme un phénomène parisien pour des happy fews ?

Patrick Lévy-Waitz, président de la Fondation Autrement, en charge de la Mission sur le coworking : Aujourd’hui, plus de 600 espaces de coworking sont recensés en France et l’Ile de France concentre à elle seule 70 % de l’offre de coworking en France. Et pour cause ! Nous avons 15 ans de retard dans le numérique car nous avons loupé le virage des infrastructures numériques qui créent un horizon favorable à l'émergence de nouvelles activités et accélérer le développement économique et de l'emploi. C'est pourquoi la couverture numérique des territoires est une priorité pour le gouvernement qui souhaite accélérer ce chantier.

Les opérateurs viennent de signer un accord historique pour couvrir

les zones blanches. Les conditions devraient être réunies pour permettre de répondre aux attentes des citoyens en fonction de leurs besoins, envies, métiers… et ce dans tous les territoires, même les plus éloignés de ces dynamiques : villes moyennes, petites villes, territoires ruraux. La transformation de nos infrastructures est essentielle pour anticiper et accompagner l'évolution de nos modes de vie et accompagner le "travailler autrement".

LVN : En quoi le coworking peut contribuer à dynamiser les territoires ?

PLW : La "mission coworking: Travail, territoires, Numérique" que m’a confiée Julien Denormandie, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires et que je mène avec l’appui du Commissariat général à l’Egalité des territoires, consiste à observer le phénomène des espaces de coworking qui s’est développé de manière spectaculaire ces dernières années. Elle a aussi pour vocation de permettre à ces marqueurs territoriaux de développement économique et social de se densifier et de se structurer.

Il est urgent de développer ce type d'espaces sur l’ensemble du territoire. Ils permettent de réduire la fracture territoriale entre les métropoles, les villes, les espaces périurbains et les territoires ruraux. Lieux d’échange, de travail, d'innovation, de partage, de production, de collaboration, les espaces de coworking sont un puissant levier de cohésion sociale et territoriale. Ils sont des lieux d’hybridation des métiers, de redynamisation locale. Et je suis frappé de découvrir, lors de mes déplacements partout en France la richesse d'innovations et de créativité. Cette dynamique est également puissante dans certaines filières professionnelles qui inventent de nouvelles façons de travailler, de coopérer, d'innover notamment dans des fablabs, makerplaces ou autres tiers lieux.

Ces lieux sont par nature hybrides et facteurs d'innovations entre activités et acteurs. C'est pourquoi la mission s'attache à identifier les défis que nous devons relever qu’il s’agisse de la gouvernance, des modèles économiques, de la question immobilière ou de la communauté de ces espaces. Noter challenge est de trouver des solutions concrètes en lien avec les différents acteurs concernés, car leur développement suppose une action concertée de toutes les parties prenantes.

LVN : Le coworking est-il l’apanage des métiers liés au numérique ?

PLW : Nous en convenons tous, le numérique bouleverse absolument tous les usages : c’est une révolution. 

Toutefois, au cours de mes déplacements en région et des rencontres avec les acteurs qui « font »,  au quotidien, ces lieux, je me rends compte que l’enjeu n’est pas uniquement numérique.

Si le coworking est né avec la digitalisation des pratiques de travail, l’aspiration des actifs à travailler autrement n’est pas seulement le pré carré des métiers du numérique. C’est une tendance de fond, une mutation profonde, qui répond à l’accroissement de la demande d’autonomie de chacun d'entre nous et aux besoins de souplesse des entreprises. Et ceci ne fera que croître avec la venue sur le marché du travail des nouvelles générations et la banalisation du télétravail. 

Nous sommes également  dans un contexte de transition écologique et environnementale sans précédent.  Le développement d’espaces de travail partagés est aussi une façon de limiter l’impact écologique des mobilités quotidiennes des actifs. Le challenge de la mission est donc riche et chacun peut y contribuer.

>> S'informer sur la Mission et participer à la consultation

>> La présentation de la mission en vidéo par Patrick Lévy-Waitz

Be the first to comment

Please check your e-mail for a link to activate your account.

connect