:: tous les mardi dans L'Opinion

Ni trop étreindre, ni trop contraindre

#DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

L’émotion à fleur de robots

Si les robots n’éprouvent pas d’émotions, les programmes d’intelligence artificielle peuvent détecter celles d’individus de plus en plus réticents

«(...) Un chemin de crête. Charge aux citoyens de s’intéresser aux enjeux pour aiguillonner leurs dirigeants, charge aux instances représentatives d’édicter des règles générales, charge aux entreprises de s’y conformer. L’Europe a tout intérêt à réaffirmer ses valeurs de respect de droits humains inaliénables, de tolérance et d’ouverture.»

>> Lire la chronique

  • Ni trop étreindre, ni trop contraindre

    #DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

    L’émotion à fleur de robots

    Si les robots n’éprouvent pas d’émotions, les programmes d’intelligence artificielle peuvent détecter celles d’individus de plus en plus réticents

    «(...) Un chemin de crête. Charge aux citoyens de s’intéresser aux enjeux pour aiguillonner leurs dirigeants, charge aux instances représentatives d’édicter des règles générales, charge aux entreprises de s’y conformer. L’Europe a tout intérêt à réaffirmer ses valeurs de respect de droits humains inaliénables, de tolérance et d’ouverture.»

    >> Lire la chronique

  • «Car Je est un autre»

    #DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

    Moi augmenté

    D’une virtualité de plus en plus réelle, les metaverse mettent en relief nos vies numériques, attirent les investisseurs et déchaînent les passions

    «C’est bien une projection de la vie, «rêvée» tant qu’à faire, que les metaverses proposent, une vie augmentée de ses désirs, de ses attentes et de ses besoins. Le marché est encore suffisamment embryonnaire pour que chacun y projette sa propre définition et ses attentes et prometteur pour ne pas laisser indifférent. (...)»

    >> Lire la suite

  • «Ne pas déranger, je suis en télétravail»

    #DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

    Travail flexible : fin de la récré

    Les salariés ont pris le pouvoir. Pourtant, leurs employeurs aimeraient qu’ils soient un peu plus présents dans les locaux de l’entreprise

    «(...) Le travail à distance, chez soi ou en tiers lieux, apparaît encore trop souvent comme un aménagement agréable de la vie de ceux qui le pratiquent. En fait, c’est le but recherché.»

    >> Lire la chronique

  • Technicité, criticité

    #DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

    A la merci d’un bug

    Vote électronique, cryptomonnaies, armes de haute technologie connaissent des ratés rappelant que le numérique doit aussi s’accommoder, parfois, d’une certaine rusticité

    «La technologie s’étant infiltrée dans chaque interstice de nos vies, tout incident devient critique. Leur technicité fragilise les outils ; leur qualité et leur simplicité d’utilisation renforcent l’exigence de la part de leurs consommateurs. (...)»

    >> Lire la chronique

     

  • Billetterie dématérialisée

    #DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

    Infalsifiable

    Si de faux billets devaient être la seule raison du fiasco du Stade de France, la technologie aurait pu l’éviter

    «(...) Pour être efficaces et adoptés, les titres d’accès, à un événement sportif ou à un concert, se doivent d’être infalsifiables. La blockchain (chaîne de blocs) offre les meilleures garanties.»

    >> Lire la chronique

  • Unité de lieu

    #DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

    Cannes entre stars, strass et stress

    Sédentarisation, prix des billets, concurrence des plateformes et des chaînes de télévision, tout concourt à une baisse de la fréquentation des salles au risque de mettre à mal le cinéma lui-même

    «(...) La confusion des écrans et une concurrence exacerbée contraignent les diffuseurs et les producteurs à faire le pari de la qualité. Celle-ci doit se voir à l’image.»

    >> Lire la chronique

  • Anniversaires, réseaux sociaux et données personnelles

    #DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

    Né un 17 mai

    La célébration de son anniversaire est un rituel incontournable des réseaux sociaux et pour eux un business comme un autre

    «(...) Supprimer sa date d’anniversaire de son profil pourrait relever d’un premier acte de rébellion contre la domination des géants de l’Internet et, au passage, permettre de retrouver des amis triés sur le volet qui, eux, se souviendraient de la fameuse date d’anniversaire.»

    >> Lire la chronique

  • Carte postale

    #DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

    La France, plus beau musée-vivant au monde

    Les acteurs du tourisme, véritable poumon de l’économie, doivent investir dans la formation à leurs métiers et dans le numérique pour conserver leur attractivité

    «(...) Certes, toutes les régions ne sont pas logées à la même enseigne en matière climatique, mais chacune a un patrimoine et des trésors à faire connaître et découvrir. La France brille de par sa diversité historique et géographique, architecturale, culinaire, etc. On ne sait plus où donner de la tête. Elle doit poursuivre ses investissements et assumer d’être le plus beau musée vivant au monde.»

    >> Lire la chronique

  • Tradition orale

    #DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

    En thérapie permanente

    Le numérique permet aux longs discours de se déployer

    «(...) Il s’agit d’inventer de nouvelles agoras pour que chacun puisse s’y exprimer selon des méthodes d’intelligence collective qui ont fait leur preuve pour aboutir à des consensus.»

    >> Lire la chronique

     

  • Le temps révolu des cathédrales numériques

    #DigitalCitizen La chronique de David Lacombled dans L'Opinion

    Le mirage d’un Google européen

    Dotée à présent de deux textes majeurs visant à encadrer les géants du numérique, l’Union européenne doit encourager l’émergence d’un écosystème alliant financement et talents

    «(...) C’est une constante des outils numériques, les consommateurs finissent par choisir ceux qui offrent le plus de liberté car ils ne souhaitent pas se sentir enfermés dans une technologie aussi efficiente soit-elle.»

    >> Lire la chronique