Patriotisme numérique ? Pour David Lacombled, “A se replier sur soi-même, on finit rabougri” #TechCo @bfmbusiness

tumblr_inline_o2sgpe5sD91r5d23p_500.png

Alors que, selon une étude ViaVoice, les Français en appellent au “patriotisme numérique” et plébiscitent un label, David Lacombled, président de La villa numeris, défend l’idée que “Face à deux modèles numériques efficients, les USA, une démocratie libérale non régulée, et l'Asie dont la Chine, un pouvoir fort mais éclairé, l’Europe est empêtrée dans sa logique réglementaire. L’initiative et l’esprit d’entreprise sont tués à petit feu. L’Europe doit être conquérante sur ses points de force et avoir une véritable vision pour aborder la prochaine révolution du digital (natechnologies, biotechnologie, informatique et cognitif ). Pour y arriver, nous avons les talents, un savoir-faire sur la forme (la frenchTouch) et sur le fond (la FrenchTech), une langue en plein essor et des marques fabuleuses.“

>> Voir l’émission sur le site de BFM Business

>> Lire l’étude de ViaVoice

 


Internet, nouvelles frontières

Fin mai 2011, les dirigeants des plus grandes entreprises du secteur des nouvelles technologies et d’Internet se réunissaient à Paris pour le premier e-G8 Forum. Au menu de leurs réflexions : un projet de régulation mondiale de la Toile. Et parmi leurs interrogations : quel homme politique, se sont-ils demandé, n’aurait pas préféré qu’Internet n’ait jamais existé ? Y a-t-il manière plus éloquente de signifier qu’Internet a bouleversé la donne et que, en matière de politique étrangère notamment, plus rien ne sera comme avant ?

>> Article de Brigitte Adès et de David Lacombled paru dans lPolitique internationale


connect

get updates